7 symptômes du lupus que toutes les femmes devraient connaître

Le lupus peut avoir plusieurs facteurs, tels que la prédisposition génétique, les facteurs environnementaux ou hormonaux, l'utilisation de médicaments ou d'agents infectieux.

Les personnes atteintes de lupus (surtout des femmes) ont des périodes d'activité (lorsqu'il y a présence de symptômes) entrecoupées de périodes de rémission (sans manifestation de la maladie). Les principaux symptômes du lupus sont:

La perte de cheveux: c'est un symptôme très commun dans les étapes de la maladie. Normalement, les cheveux repoussent avec le traitement et les contrôles médicaux.

Douleurs articulaires: avec ou sans inflammation, les problèmes articulaires affectent plus de 90% des personnes atteintes de lupus et touchent principalement les articulations des mains, des poignets, des genoux et des pieds.

La fatigue: Une gêne constante et une fatigue excessive peuvent être un symptôme de nombreux autres problèmes de santé, y compris le lupus.

Lésions cutanées: des taches rouges sur les joues et l'arrière du nez (qui ne laissent pas de cicatrice), sont des signes qui affectent environ 80% des patients atteints de cette maladie.

Douleur dans la poitrine: le symptôme se produit en raison de l'inflammation des membranes qui tapissent les poumons et le cœur.

Perte de poids: Une perte soudaine de poids sans modification du régime alimentaire ou de l'activité physique peut également être un signe de lupus.

Sautes d'humeur: les changements neuropsychiatriques tels que les sautes d'humeur, la dépression et la psychose sont des manifestations moins fréquentes, avec ou sans convulsions, et sont également des indications possibles de la maladie.

Traitement contre le lupus

Le traitement du lupus dépend de la façon dont il se manifeste chez chaque personne et, par conséquent, doit être fait individuellement. Comme la maladie ne guérit pas, l'objectif est de rééquilibrer le système immunitaire, en plus de contrôler la douleur et l'inflammation.

Dans les cas légers et pris aassez tôt, le traitement peut être fait uniquement avec des médicaments immunomodulateurs et des analgésiques. Pour les cas plus avancés ou plus graves, l'utilisation de corticostéroïdes et d'immunosuppresseurs peut être nécessaire.