Getty Images
La source: Getty Images

Le légendaire Jean-Pierre Léaud a reçu une initiation vaudou en Haïti - tout le monde pensait qu'il allait mourir ce jour-là

Kalina Raoelina
03 mai 2022
15:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Figure emblématique de la nouvelle vague française, Jean-Pierre Léaud n’a pas caché sa nature excentrique et son désir profond de mener une vie rapide et aventureuse tout au long de sa carrière d’acteur. Cependant, un événement changea sa perception de ce qui lui était essentiel. AmoMama vous en donne les détails. 

Annonces

Né le 28 Mai 1944, Jean-Pierre Léaud a su se faire un nom dès ses débuts sur scène à tout juste 14 ans. Peut-être l’associe-t-on le plus souvent à son premier rôle à succès ? Eh bien ! Oui, pardi ! Il s’agit tout de même d’Antoine Doinel dans "Les Quatre Cents Coups" (1959), un chef-d'œuvre classique du cinéma français réalisé par François Truffaut.

Malgré des origines cinématiques avec une mère actrice, Jacqueline Pierreux, un père scénariste, Pierre Léaud, et un rôle à succès dès son jeune âge, Jean-Pierre Léaud n’a pas eu une vie sans problème pour autant.

L'acteur français Jean-Pierre Leaud au Palais des Festivals le 22 mai 2016 à Cannes, France. | Photo : Getty Images

Annonces

UNE ENFANCE ET UNE ADOLESCENCE DIFFICILES

L’histoire qui semblait être condamnée à se répéter a commencé quand Jean-Pierre Léaud avait 6 ans. Il était loin d’être un étudiant modèle, ce qui lui a valu de se faire renvoyer des douzaines d’écoles qu’il a fréquentées.

Cette période de sa vie peut certainement être qualifiée de tumultueuse. Pourtant, un événement, ou plutôt une personne, a su lui montrer qu’il était plus qu’un adolescent difficile. 

L'acteur Jean-Pierre Leaud au Cinéma Gaumont Capucine le 3 avril 2018 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

En 1958, Jean-Pierre Léaud avait eu l’opportunité de personnifier le petit Pierrot dans "La Tour, prends garde !". Il s’agit là d’un film dont son père, Pierre Léaud, était l’assistant réalisateur. Pourtant, il était voué à passer la plupart de son temps dans un pensionnat à Pontigny, dans l’Yonne.  

C’est en septembre de la même année qu’un jeune réalisateur, François Truffaut, annonçait dans France-Soir qu’il était à la recherche d’un jeune talent pour son prochain film et premier long-métrage. 

Jean-Pierre Leaud comme Marc dans le film belge 1967 Le Depart. | Photo : Getty Images

Annonces

Lorsque le jeune Léaud a eu vent de cette nouvelle, le désir de donner vie à ce personnage l’emplit. Malgré le nombre considérable de jeunes garçons venus auditionner pour le rôle, Jean-Pierre Léaud a su faire naître une lumière aux yeux du jeune réalisateur. 

“Beaucoup de garçons avaient répondu à l'annonce par simple curiosité, ou sur l'insistance de leurs parents. Jean-Pierre Léaud était différent”, 

avait, un jour, écrit Truffaut.

L'acteur préféré de Jean Francois Truffaut, Jean Pierre Leaud, assiste au Dîner au Fouquet's le 29 février 2020 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Cela s’est encore plus renforcé lorsque Truffaut reçut une lettre du directeur du pensionnat de Jean-Pierre Léaud qui le décrivit comme "ingérable", “indifférent”, “arrogant” et l'accusa de “défiance permanente” et “de manque de discipline sous toutes ses formes".

S’ensuivit une conclusion qui désignait le jeune Léaud de 14 ans comme un “cas de perturbation émotionnelle”. Cela n’a nullement chamboulé Truffaut. Au contraire, cela a permis au jeune réalisateur de s’identifier à l’adolescent incompris car Truffaut a également été, autrefois, qualifié de “cas de perturbation émotionnelle''. 

L'acteur Jean-Pierre Leaud assiste à la rétrospective de Jean-Luc Godard à la Cinémathèque le 08 janvier 2020 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Au-delà de cela, Léaud lui prouve une réelle vitalité à travers les screen tests que François Truffaut est convaincu et lui offre le rôle d’Antoine Doinel. 

Durant les années qui suivirent le début du tournage des "400 coups" devenu trilogie, la relation du duo réalisateur-acteur a transcendé le plateau de tournage. Truffaut a pris en charge l’éducation de son jeune collaborateur puisque ce dernier s’était fait renvoyer de l’école en plus d’avoir été expulsé de la famille d’accueil où il était pris en charge. 

Jean-Pierre Leaud arrive à la cérémonie des César du cinéma 2020 à la salle Pleyel à Paris le 28 février 2020 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

François Truffaut est allé au-delà des accords et a loué un studio où Jean-Pierre Léaud logera quelque temps, puis l’a engagé comme assistant dans deux de ses projets : "La peau douce" (1964) et "Mata Hari, Agent H21" (1964). 

En 2001, Jean-Pierre Léaud est revenu sur cette période de sa vie : 

“Une paternité s'est construite à ce moment-là, une responsabilité morale (...) Il s'est occupé de l'enfant perdu que j'étais. J'ai eu la chance de tomber sur lui. Il était très humain et généreux, sans doute parce que le cinéma l'avait aussi sauvé.”

Jean-Pierre Leaud arrive à la cérémonie des César du cinéma 2020 à la salle Pleyel à Paris le 28 février 2020 à Paris, France. | Photo : Getty Images

Annonces

Bien que Jean-Pierre Léaud ait trouvé un nouveau chemin d’expression grâce au cinéma, il n’a cessé de chercher à vivre de nouvelles choses, quitte à se mettre au front de situations périlleuses.

Lors d’une interview avec Purple Magazine, Jean-Pierre Léaud a raconté la fois où il s’était mis en conflit avec la police.

“Les flics m'ont sauté dessus et m'ont emmené. Ils avaient un pistolet pointé sur ma tête.”,

avait-il déclaré alors qu’il rentrait d’un festival à Jérusalem.

L'acteur Jean-Pierre Leaud pose dans le lit à sa demande lors du Festival du film de Valenciennes, le 21 mars 2018 à Valenciennes, en France. | Photo : Getty Images

Annonces

Seulement, lorsqu’il a lu le rapport de police, tout lui était étranger :

“Je n'ai rien reconnu de ce qu'ils ont dit. Ils ont dit que j'avais frappé une vieille femme et que je m'étais exposé à elle.”

Malheureusement, il n’a pas pu s’échapper de cette situation et a été détenu quelques jours à la Santé Prison.  

UN VOYAGE EN HAÏTI QUI A TOUT CHANGÉ 

Parmi les maintes aventures qui lui ont valu de ressentir de l’adrénaline, il y en a une que Jean-Pierre Léaud n’oubliera sûrement pas. 

Alors que la figure emblématique de la Nouvelle Vague qu’est devenu Jean-Pierre Léaud était invité pour un festival aux Etats-Unis, il décida de partir pour Haïti pour se faire initier au vaudou. Toute l’équipe de tournage ne pensait plus le voir revenir vivant.

Annonces

L'acteur Jean-Pierre Leaud assiste à l'Hommage à l'actrice Jeanne Moreau au théâtre de l'Odéon le 4 décembre 2017 à Paris, en France. | Photo : Getty Images

En costume-cravate, il est allé à l’encontre du grand maître haïtien qui organisait l’initiation. Lors de la cérémonie, ils ont sacrifié un bélier et Jean-Pierre Léaud se souvenait qu’il y avait du sang partout tout en sentant des forces autour de lui.

Annonces

Heureusement pour Jean-Pierre, un homme assis à côté de lui a lancé un coup de poing colossal vers sa personne, ce qui l’a envoyé à plusieurs mètres du rite. Et c’est ainsi que Jean-Pierre Léaud a pu retrouver ses esprits et sauver sa vie. 

Cette situation l'a libéré et calmé. La tête brûlée qu’il était a eu quelque chose de changé après cet incident.

Jean-Pierre Leaud assiste au 70e anniversaire du 70e Festival de Cannes au Palais des Festivals, le 23 mai 2017 à Cannes, en France. | Photo : Getty Images

Annonces

UNE LIBÉRATION ET UN MODE DE VIE PLUS CALME

Jean-Pierre Léaud a pris la décision de mener une vie plus stable et plus calme et a, ainsi, mis un arrêt aux films et aux interviews. Il a appris à profiter d’un bon repas dans son restaurant préféré à Montparnasse avec sa femme, Brigitte Duvivier, qui l’”illumine” de par sa présence.

Jean-Pierre Leaud assiste au 70e anniversaire du 70e Festival de Cannes au Palais des Festivals, le 23 mai 2017 à Cannes, en France. | Photo : Getty Images

Annonces

Ces vécus qui ont forgé l’être de Jean-Pierre Léaud en ont fait une légende vivante de la Nouvelle Vague. Selon vous, autant de risques mettant la vie en danger est-il un chemin à prendre ? 

Lire aussi : Pourquoi Jean-Paul Belmondo a-t-il refusé le César du meilleur acteur (Itinéraire d'un enfant gâté) ?

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.